Cher•e•s ami•e•s,

Vous avez laissé votre mail sur le site extinctionrebellion.fr : voici la première newsletter de notre mouvement ! Celle-ci sera mensuelle durant l’été. Vous y trouverez un résumé de nos activités et une sélection de rendez-vous Extinction Rebellion (XR) dans toute la France.

Cet envoi est rendu possible par nos propres serveurs. Ainsi vos données ne quittent pas le réseau XR et sont protégées. Si toutefois vous ne souhaitiez plus recevoir de nos nouvelles, merci de suivre les indications en bas de page.

SOMMAIRE

Die-in devant le centre Georges Pompidou à Paris, le 27 avril dernier
Die-in devant le centre Georges Pompidou à Paris, le 27 avril dernier

QUAND LA VÉRITÉ EST RECONNUE DANS LE MONDE ET EN FRANCE

Depuis le lancement de XR en Grande-Bretagne en octobre 2018, plusieurs dizaines de milliers de citoyen·ne·s ont choisi la voie de la désobéissance civile afin de pousser les responsables médiatiques et politiques à dire la vérité sur l’urgence de la situation et à agir face à l’effondrement de la biodiversité et au chaos climatique.

Comme vous pouvez le constater sur cette carte, Extinction Rebellion est désormais présent sur tous les continents dans plus d’une cinquantaine de pays, dont la plupart des pays européens, en Amérique du Nord et du Sud, l’Australie, l’Afrique du Sud ou encore l’Inde et Hong-Kong.

La francophonie est bien représentée puisque XR est implanté en Belgique, au Québec et dans d’autres provinces francophones du Canada.

Grâce à une mobilisation historique commencée le 15 avril dernier et prolongée pendant onze jours, les rebelles britanniques, en bloquant des points stratégiques du centre de Londres ont poussé le gouvernement à déclarer l’urgence écologique et climatique. Peu après, le parlement irlandais a emboîté le pas en déclarant cette urgence à son tour. Une étape certes insuffisante, mais nécessaire pour placer les gouvernements face à leurs responsabilités.

7 mai : lancement de XR Hong-Kong
7 mai : lancement de XR Hong-Kong

Notre première revendication, DIRE LA VÉRITÉ, signifie pour nous, qu’il faut cesser de minimiser la gravité de la situation, sous prétexte de ne pas effrayer les gens. Nous constatons que la stratégie d’euphémisation a été jusque-là inopérante et nous croyons au contraire, comme Greta Thunberg, que les gens doivent paniquer pour être poussés à l’action et s’organiser, ensemble. L’urgence doit être présentée comme telle, faire les gros titres des journaux, et être placée en haut de l’agenda politique.

Ces dernières semaines, plusieurs études nous rappellent que la vie sur Terre est menacée. La Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) qui s’est réunie début mai à Paris sonne l’alarme sur cette extinction causée par l’activité humaine : jusqu’à un million d’espèces sur huit millions pourraient disparaître à brève échéance. Sur le front du climat, une récente étude prenant en compte la fonte des glaces au Groenland et en Antarctique affirme que la montée du niveau des océans pourrait être deux fois plus importante que prévu dans le dernier rapport du GIEC.

En France, le discours “vert” a empreint la dernière campagne électorale. Mais non, rien n’a été entrepris pour répondre à l’urgence actuelle. Les grands États comme la France, en subventionnant les énergies fossiles notamment, sont toujours largement complices des destructions en cours. Notre modèle agricole détruit les sols, décime les populations d’oiseaux des champs à un rythme croissant et rend toujours plus précaire la situation des agriculteur·trice·s soumis·e·s à la pression du modèle de monoculture intensive. Exemple passé inaperçu des compromissions habituelles : en parlant d’un budget « compatible 2°C », le premier ministre Édouard Philippe entérine de fait le renoncement à l’accord de Paris sur le Climat de 2015, qui visait à limiter la hausse des températures à 1,5 °C par rapports aux niveaux préindustriels ! Le « développement durable » apparaît alors pour ce qu’il est : une stratégie pour différer l’action réelle et faire mieux passer la pilule du business as usual.

XR FRANCE : LE FIL DE LA RÉBELLION

Extinction Rebellion France s’est officialisé le 24 mars dernier, place de la Bourse à Paris. Nous y avons lu publiquement une déclaration de rébellion parue également dans la presse, puis des intervenant·e·s spécialisé·e·s se sont succédé·e·s à la tribune pour appuyer notre démarche. Vous pouvez revivre en vidéo ce moment riche en réflexions et en émotions en visionnant la Journée de Déclaration de Rébellion. Le même jour, en parallèle, une soixantaine de rebelles – rejoint·e·s pas des visiteurs – ont mené notre première action de désobéissance civile non-violente : un die-in symbolique dans la grande gallerie du Museum d’Histoire Naturelle de Paris.

Savez-vous que le textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde ? Pour le rappeler une centaine de rebelles ont déversé le 12 avril dernier 1,5 tonnes de déchets textiles devant le H&M des Galeries Lafayette. En exhibant des photos des conditions de travail des ouvrier·e·s de secteur ou de sites pollués par les teintures chimiques et le plomb, nous avons mis la « fast-fashion » face à ses conséquences destructrices sur l’humain et la nature.

La semaine de rébellion internationale lancée mi-avril par XR Grande-Bretagne a été marquée en France par des actions de ralentissement de la circulation à Paris (« swarming »), de blocage et die-in de solidarité avec le monde paysan, de plantation urbaine contre la bétonisation ainsi que des rassemblements de soutien aux groupes XR Brésil et Norvège, qui viennent d’être créés. Le 19 avril, nos rebelles ont participé massivement à l’action Bloquons la République des pollueurs, coordonnée par Les Amis de la Terre, Action Non-Violente COP21 et Greenpeace.

Dimanche 28 Avril, à Morlaix dans le Finistère, plus d’une centaine de personnes ont entouré la place de la mairie avec un ruban symbolisant la montée des eaux engendrée par le changement climatique. Une tribune en français et en breton a été lue, rappelant que « partout dans le monde, les niveaux montent, tous les niveaux, et rapidement. Que ce soit les températures, la disparition de la biodiversité, le niveau de la mer, ou encore les niveaux des peurs, des colères et des frustrations des populations… Le ruban qui nous relie aujourd’hui les uns aux autres représente ces différents niveaux qui ne cessent d’augmenter et qui nous étranglent. Nous souhaitons que tout le monde puisse voir, par ce ruban, l’urgence de la situation. »

A Toulouse, un congrès de peluches rebelles pour alerter sur l’extinction des espèces
A Toulouse, un congrès de peluches rebelles pour alerter sur l’extinction des espèces

Dimanche 12 mai, deux-cents rebelles ont déversé 300 litres de faux sang sur les marches du Trocadéro à Paris. Réplique d’une action anglaise, cette action « Notre Sang » est un hommage impressionnant à toutes les victimes, présentes et futures, humaines et non-humaines, des bouleversements en cours.

Dans un registre tout différent, le même jour, des rebelles bordelais accrochaient une grande banderole CHIRAC REVIENS sur le Palais de la Bourse. Une dose d’humour pour dénoncer l’absurdité de notre époque et l’inaction des pouvoirs publics depuis le discours de Jacques Chirac en 2002 : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ».

XR est par essence un mouvement horizontal qui prône l’autonomie et la décentralisation. Nous laissons toute liberté aux rebelles respectant nos principes et valeurs d’agir en notre nom : c’est-à-dire au nom du vivant que nous détruisons sciemment ou inconsciemment. Notre rébellion est la vôtre !

Blocage du pont de Catane à Grenoble le 25 mai
Blocage du pont de Catane à Grenoble le 25 mai

Pour répondre à une catastrophe écologique inséparable d’une crise sociale, nous revendiquons le renouvellement de notre démocratie. Le 22 mai dernier, le blocage festif par une cinquantaine de rebelles de l’incinérateur de Chedde, en vallée de L’Arve, a donné l’occasion d’une délibération citoyenne autour du thème de la gestion des déchets et de la pollution. Cette action met en pratique à l’échelle locale l’une de nos principales revendications : la constitution d’assemblées citoyennes, tirées au sort, garantes d’une transition écologique juste et de la solidarité avec les personnes les plus vulnérables. Nous pensons que, contrairement aux politicien·ne·s aveuglé·e·s par des considérations électorales court-termistes et l’idéologie de croissance, des citoyen·ne·s correctement informé·e·s sont à même de prendre les meilleures décisions concernant leur vie et leur avenir dans le cadre d’un environnement sain.

Le nouveau mur de l'école Keller (Paris 11)
Le nouveau mur de l’école Keller (Paris 11)

À XR, nous croyons aussi que l’art est une réponse à la culture de compétition, d’argent et d’indifférence dans laquelle nous baignons. Ainsi nous sommes très heureux·ses quand des artistes mondialement connus s’associent à la rébellion. La nuit du 13 avril dernier, nos rebelles et ceux d’Attac ont redécoré les murs d’une école primaire parisienne sur le thème de la biodiversité, réservant une belle surprise aux enfants le matin. Voyez aussi ce magnifique happening sur la plage de Saint-Jean-du-Doigt, dans le Finistère.

Au total, depuis le 24 mars, plus d’une vingtaine d’actions de désobéissance civile non-violente ont eu lieu à travers toute la France, de Marseille à Lille en passant par Grenoble, Bordeaux, Paris, Besançon, Bergues, Le Mans, Rouen, Montpellier. Vous pouvez toutes les retrouver sur notre site, rubrique “actions”. Nos rebelles en nombre croissant agissent sur divers fronts : biodiversité, climat, mais aussi interpellation des médias ou défense des peuples indigènes, comme lors de l’action “hydrodésastre” le 14 mai dernier, en partenariat avec Planète Amazone. L’intensité de ces actions est amenée à croître selon une logique d’escalade.

A VOS AGENDAS : LES PROCHAINES ACTIONS

Nous invitons chaleureusement acteur·rice·s et sympathisant·e·s du mouvement à se joindre à la rébellion qui se poursuivra tout l’été et culminera en octobre prochain. Voici quelques actions dont nous souhaitons vous parler :

YES WE CANNES, Cannes, lundi 17 - vendredi 21 juin : semaine d’action à l’occasion du Cannes Lions Festival

Ces Oscars mondiaux de la publicité réunissent des représentant·e·s de la Silicon Valley et de presque toutes les multinationales, de Cambridge Analytica aux GAFAM, Nestlé, Unilever, VISA, Burger King, Publicis, Daimler… Pour avoir une idée de son envergure médiatique, voici le programme des interventions. XR France vous propose donc une semaine d’actions ayant pour objectif de remuer le monde de la publicité avec un mot d’ordre : Tell the Truth ! L’industrie publicitaire mondiale, en incitant à une consommation excessive, irréfléchie et inutile contribue massivement à l’accélération de l’effondrement écologique. Si vous êtes disponibles et motivé•e•s pour participer, merci de remplir ce formulaire. Si vous ne pouvez pas participer à cette action mais pensez pouvoir nous aider dans l’hébergement (terrain pour camping, etc.) ou d’une toute autre manière, merci d’écrire également à l’adresse mail présente dans ce formulaire.

HAPPENING BIODIVERSITE-CLIMAT - Bastia, dimanche 23 juin

Lancement du groupe XR-Corse ! Les thèmes de ce happening : biodiversité, climat, pollution au niveau global avec un focus sur les problèmes environnementaux de la Corse. Surveillez les réseaux sociaux pour en savoir davantage.

SUR LE PONT, RÉBELLION ! - Paris, vendredi 28 juin

Du matin au soir, les rebelles d’XR France et d’autres associations partenaires bloqueront un pont de Paris pour porter haut et fort nos revendications. Au menu : ateliers, concerts, spectacles, formations, discosoupes, douceurs sucrées… Cette action est ouverte à tou·te·s, quels que soient votre degré d’engagement et les risques que vous êtes prêt·e·s à prendre. Si vous êtes disponibles ne serait-ce qu’une demi-journée, ou vous pensez pouvoir nous apporter une aide quelconque durant cette action, merci de remplir ce formulaire. Vous pouvez aussi suivre l’événement Facebook. Les sympathisant·e·s de tous les âges sont invité.e.s à se joindre à la fête pour manifester leur volonté de changement !

INTERNATIONAL REBELLION WEEK - Paris, à partir du 7 octobre 2019

Posez vos congés ! Le mot d’ordre de ce grand moment est de converger vers les capitales, lieux symboliques de la concentration du pouvoir politique et économique, particulièrement en France. Des blocages massifs sont à prévoir à Londres, Paris, Berlin, New-York, Los Angeles… Nous vous informerons prochainement plus en détails sur les événements prévus. Sachez que cette fois, tout en restant non-violent·e·s, nous ne nous contenterons pas de démarches symboliques sans impact réel.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Si, faute de temps ou pour toute autre raison, vous ne pouvez pas vous engager comme acteur·rice·s de la rébellion, mais que vous adhérez à nos valeurs et nos modes d’action, vous pouvez quand même sûrement faire quelque chose pour nous ! Par exemple :

Si celle-ci vous a été transférée et que vous souhaitez continuer de la recevoir, inscrivez-vous comme « sympathisant·e » sur notre site, rubrique « nous rejoindre », vous serez alors automatiquement ajouté·e à notre liste de diffusion.

À très bientôt,

Amour et rage,

Extinction Rebellion France

« Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend. »
La Zad de Notre-Dame-des-Landes