Le 03 Mai, journée internationale de la liberté de la presse, ont eu lieu les funérailles du journalisme.

Cette action satirique et non-violente s’inscrit dans la première revendication d’Extinction Rebellion : “La reconnaissance de la gravité et de l’urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet.”

Nous demandons aux médias 4 preuves d’engagement :

  1. Une rubrique quotidienne quels que soient leurs supports (presse / radio / TV)
  2. Un bandeau en couverture : « Urgence climatique, regardons la vérité en face »
  3. Dossier spécial : Etat du monde & perspectives
  4. Signature d’une charte d’engagement de « Journalistes Authentiques, Réalistes & Honnêtes »

Faire part de décès transmis aux médias locaux en amont de l’opération

Nous avons la douleur de vous faire part de la disparition du devoir d’information des journalistes.
Nous vous présentons nos sincères condoléances et vous convions aux obsèques du journalisme.
Force est de constater que face à l’Urgence des défis environnementaux & sociaux, du dérèglement climatique, de l’extinction massive d’espèces, des risques d’effondrement de nos sociétés, … vous manquez à votre devoir d’information et ne respectez pas la charte de déontologie journalistique et la déclaration des devoirs des journalistes (Charte de Munich 1971).

Nous vous invitons à vous recueillir et à rendre un dernier hommage lors de la cérémonie funéraire qui aura lieu le vendredi 03 MAI @Place de la comédie à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse.

Photos

Texte lu par les rebelles

Oraison funèbre

Mes biens chers frères, mes bien chères soeurs, chers rebelles pour la vie,
Merci de vous être réunis dans l’amour, dans l’humour et la non-violence.
Nous sommes sur la place de la Comédie et pourtant tout ceci n’en est pas une.
Chaque jour, la situation du monde s’aggrave en silence,
des espèces vivantes disparaissent en silence,
notre air et nos sols pollués en silence,
notre eau est contaminée en silence,
notre société, s’effondre, en silence…
Alors je vous le demande, face à cet écocide, cette destruction massive du vivant et cet avenir préoccupant :
Les médias respectent-ils leurs devoirs d’information ?
Le journalisme n’a-t-il pas un rôle d’alerte citoyenne ?
Face à ce constat d’échec, nous pleurons ce jour la douloureuse disparition du devoir d’information des médias …
Je vous demande d’observer un instant de silence …

Nous sommes aujourd’hui le 03 MAI,
Journée Mondiale de la liberté de la presse.
Une journée toute trouvée
Pour déclarer notre détresse
La reconnaissance de la gravité
et de l’urgence des crises écologiques actuelles
Nécessite une communication honnête sur ces sujets.
Que les médias devraient relayer de façon continuelle
Nous sommes Extinction Rébellion Montpellier
Nous sommes déterminés et non-violents
Nous sommes Extinction Rébellion Montpellier
Il est urgent d’agir et nous n’avons plus le temps
Il est de notre devoir de nous indigner
Et de ne jamais se résigner
Nous sommes Extinction Rébellion Montpellier
Et il va falloir vous y habituer.