Rejoignez-nous Place du Châtelet maintenant !
Rejoignez-nous Place du Châtelet maintenant !

À partir du 7 Octobre, on se met en mouvement !

Des équipes d’actions mouvantes, légères et autonomes se retrouvent autour d’un point névralgique de la capitale pour y faire vivre nos revendications.

Lieu de résistance et de résilience, on y cuisine, on y apprend on y construit et on y dort.

LE PROGRAMME

  • Des plantes bloquantes sur le goudron pour libérer des places et des allées ;
  • Une Rue de l’information: lieu d’accueil, de sensibilisation du public et de formation ;
  • Un grand chantier pour inventer des espaces de vie, du maraichage et des jeux pour enfants ;
  • Et au centre, une agora pour faire vivre le collectif, tenir des assemblées citoyennes, des concerts et des débats jusqu’à l’aube.

Veillez à bien identifier vos affaires (prénom / pseudo + numéro de téléphone) qui pourraient être égaré en cas d’arrestations. N’hésitez pas à utiliser du ruban adhsésif ou des étiquettes de voyage pour cela.

  • Un sac à dos
  • Un titre de transport
  • Une pièce d’identité
  • 5€ en espèces
  • Nous prévoyons de quoi manger sur place mais il est recommandé d’apporter de la nourriture au cas où les forces de l’ordre empèchent les ravitaillements.
    • De quoi pique-niquer
    • De quoi grignoter (fruits secs, biscuits, barres énergétiques)
    • Vos couverts (assiette, cuillère et éco-cup, voire en double si possible pour ceux qui n’en ont pas )
    • Une gourde / bouteille d’eau (prévoir en quantité suffisante pour le lancement de l’ocupation - 2L conseillé)
  • Rouleau de papier-toilette
  • Des vêtements couvrants et chauds, un vêtement imperméable, un parapluie
  • Bonnet, gants et écharpe
  • De quoi dormir sur place !
    • Une tente facilement dépliable avec votre nom écrit sur un scotch dessus (house + tente) / hamac
    • Un duvet & tapis de sol
    • Couvertures
    • Nécéssaire de toilettes
  • Votre détermination

  • Une couverture
  • Un thermos, des jeux de sociétés, cartes à jouer et lectures à partager
  • Instruments de musique

  • Tout object contondant (couteaux, ciseaux, tournevis etc.).
  • Produits stupéfiants
  • Alcool

La peine étant individualisée en France, les peines peuvent varier en fonction de la situation juridique, factuelle et individuelle des personnes. Les peines que nous évoquons ici sont les peines maximales qui ne sont quasiment jamais prononcées. La qualification pénale principale pouvant être utilisée contre les bloqueur.se.s est le délit d’entrave à la circulation (article L.412-1 du Code de la Route). La peine maximale est de deux ans d’emprisonnement et 4500€ d’amende. La qualification pénale qui pourrait être utilisée contre la majorité des participant.e.s est le délit de participation à une manifestation non déclarée (articles R644-4 + articles 431-3 et suivants du Code pénal). La simple participation à la manifestation (avant les sommations des forces de l’ordre de se disperser) implique une peine maximale de 750€ d’amende. Dans le cas d’un refus de se disperser après deux sommations, la peine maximale est d’un an d’emprisonnement et de 15 000€ d’amende.

Certaines circonstances sont aggravantes : nous vous prions de n’apporter ni armes (attention aux artivistes : ni ciseaux, ni cutters, ni tournevis…), ni drogues, ni alcool et de ne pas vous masquer le visage.

Toutes les qualifications pénales évoquées précédemment sont les peines maximales encourues. Jusqu’à présent, lors de nos actions de blocage et d’occupation, aucunes sanctions juridiques ont été retenues.

La force publique est autorisée à nous disperser après deux sommations. Le caractère non-violent de cette action (visible à travers des gestes comme s’asseoir et montrer ses mains) peut faire baisser les violences policières, mais nous ne pouvons assurer une absence de répression : des gaz, des petits coups, des arrestations sont à envisager. Les personnes n’étant pas prêtes à se faire interpeller pourront quitter les lieux à la première sommation.

Petit rappel à destination des rebelles ayant aussi vocation à informer le public, afin que nous sachions toutes et tous à quoi nous en tenir !

Nous oeuvrons d’un commun accord en vertu de ces clauses, afin qu’un maximum de personnes puisse nous rejoindre, et pour ce, NOUS NOUS ENGAGEONS À :

Faire preuve de RESPECT entre nous, et envers toute personne, y compris les membres du gouvernement et des forces de l’ordre.

À observer une NON-VIOLENCE stricte, qu’elle soit physique ou verbale, et qui exclut toute destruction de biens.

À agir en toute TRANSPARENCE, et à visage découvert.

À assumer ouvertement la RESPONSABILITÉ de nos actions et leurs éventuelles conséquences juridiques.

À ne consommer NI ALCOOL, NI DROGUES sur les sites de nos actions.

Et, nous sommes DÉSOLÉ.E.S pour le dérangement !

Nous sommes ici parce que c’est bien plus qu’un dérangement auquel nous devrons faire face si nous n’agissons pas maintenant. Nous estimons que seules des actions de désobéissance civile, directes, et non-violentes nous permettrons de susciter un changement de système rapide, radical et sans précédent.

Nous sommes ici pour faire entendre nos revendications afin que tous les pans de la société, institutions, médias, entreprises, citoyens et citoyennes en tiennent compte, et que nos gouvernements agissent en prenant des mesures immédiates face à la catastrophe écologique universelle qui nous menace toutes et tous.

Toute personne ne se conformant pas à ce consensus permettant à un maximum de personnes de nous rejoindre, pourrait se voir priée de quitter les lieux.

Téléchargez le Rappel de nos engagements Plus sur notre Consensus d’action

Pour vous inscrire :

Formulaire d’inscription

l’évènement Facebook


Découvrez les autres actions de la Rébellion Internationale d’Octobre