đŸ”„ Dans la nuit du 17 au 18 fĂ©vrier, des activistes de diffĂ©rents groupes locaux d’Extinction Rebellion (XR) ont ciblĂ© l’Alpe d’Huez. La station a fait le choix d’accueillir depuis 2019 le mĂ©ga-festival Ă©lectro du Tomorrowland Winter.

📣 L’opposition au festival n’est pas nouvelle : depuis 2019, XR Grenoble et beaucoup d’autres dĂ©noncent l’aberration de ce festival dĂ©mesurĂ©. Cette opposition a pris une nouvelle dimension fin 2023 avec la naissance du collectif Stop Tomorrowland Alpe d’Huez soutenu Ă©galement par les SoulĂšvements de la Terre Grenoble et Oisans, Alternatiba Grenoble, Scientifiques en Rebellion, FNE IsĂšre et RĂ©silience Montagne.

⛰ En plus de leur soutien symbolique, les militant·es d’XR ont dĂ©cidĂ© de passer Ă  l’action, sur le terrain. Contrairement au collectif, XR a fait le choix de la dĂ©sobĂ©issance civile pour faire passer le message.

Des messages « Bilan carbone +++ », « Nuisances sonores +++ », « Stop Tomorrowland » ou « Montagne en danger » ont été tagués sur les pylones et gares des remontées mécaniques de la station.

Pourquoi ? Car, malgrĂ© les oppositions de la part de nombreux·es habitant·es, Ă©lu·es, associations et mĂȘme acteurs de la culture, le maire de l’Alpe d’Huez refuse d’entendre les voix qui s’élĂšvent et de prendre au sĂ©rieux le contexte Ă©cologique et social actuel. La station a-t-elle fait le bon choix en signant pour 5 Ă©ditions supplĂ©mentaires de Tomorrowland Winter ?

Tomorrowland Winter est un désastre démocratique, mais aussi :

  • âžĄïž climatique : il est responsable d’un bilan carbone de plusieurs milliers de tonnes Ă©quivalent CO2, rien qu’en comptant les vols en avion liĂ©s aux dĂ©placements des festivalier·es (environ 1 festivalier·es sur 2 vient de l’étranger)
  • âžĄïž Ă©cologique : les nuisances sonores sont majeures dans cet environnement montagnard, avec des scĂšnes rĂ©parties entre 1800 et 3300m d’altitude (la plus haute distante de seulement 500m du parc national des Écrins)
  • âžĄïž social : ce festival est rĂ©servĂ©, par son coĂ»t, Ă  une population trĂšs aisĂ©e.

✊ Tomorrowland Winter n’a pas sa place en montagne, et encore moins aujourd’hui.

Soyons nombreux·ses Ă  rejoindre la lutte, quelques soient nos modes d’action. Varier les moyens d’expression est l’une des clĂ©s pour remporter une victoire !

Pour en savoir plus sur le collectif Stop Tomorrowland Alpe d’Huez.

Revue de presse :