image/svg+xml Group Group Created with Sketch.

Le mouvement Extinction Rebellion est aussi divers et riche que les rebelles qui y participent. Cet est espace « Parole de rebelles » est ouvert à toutes les contributions personnelles ponctuelles. Les avis exprimés ici par les rebelles sont personnels et n'engagent que leurs auteur·e·s et pas le mouvement Extinction Rebellion dans son ensemble (France et International).

TROP DE TROTTIS - La der des Tiers

Nous rentrons en résistance face aux start-ups de trottinettes électriques en libre service

Lettre ouverte d’un groupe de rebelles d’Extinction Rebellion Lyon.

Camarades, rebelles, lyonnais·e·s et non lyonnais·e·s,

En ce mois de juillet, nous, activistes du mouvement Extinction Rebellion, avons saboté 300 trottinettes appartenant aux start-ups Dott et Tier, les rendant inutilisables jusqu’à leur réparation. Pendant une soirée d’action, trois d’entre nous ont été arrêté·e·s et ont passé 18 heures en garde à vue.

Nous revendiquons ces actes de résistance.

En septembre dernier, nous démontrions dans un long article sourcé le caractère anti-écologique et anti-social des trottinettes en free-floating. Celles-ci fonctionnant avec des batteries au lithium, elles sont aussi le symbole du capitalisme extractiviste et néo-colonial. C’est pour ces raisons que depuis plus d’un an, Extinction Rebellion Lyon sensibilise et agit directement contre ce mode de transport. Nous continuerons jusqu’à leur départ de Lyon.

Un amas de trottinettes en bordel à côté de l'hôtel dieu de Lyon

Lyon - juin 2021 sur la Presqu’île. Dott, Tier, vous êtes priez d’arrêter de créer des jouets inutiles et polluants.

Nous luttons pour notre survie à tou·te·s. Après des mois de juin et juillet marqués par de nombreuses catastrophes écologiques en Europe et dans le monde entier, il est indécent de voir nos élu·e·s et ces entreprises continuer leur business-as-usual. Depuis tant d’années, et encore une fois ce 27 juillet, les scientifiques nous urgent de repenser nos rapports au Vivant, nos rapports de production et de consommation. Et nos élu·e·s continuent de négocier avec le Capital. Le capitalisme industriel est une impasse qui nous mène à notre propre perte.

Nous ne sabotons pas les trottinettes électriques pour notre plaisir.

Une grappe de trottinettes sabotées : où qu'il est le smart boîtier ?

Ça ce sont des trottinettes qui se tiennent sages *

Nous avons une vie familiale et amicale, des loisirs, et même des privilèges ; et nos actions illégales nous mettent en danger. Nous agissons là où les institutions en place échouent. Quand les élu·e·s de la ville de Lyon demandent aux citoyen·nes s’iels veulent des casques sur les trottinettes électriques (sondage lancé le 28 juin dernier) (ce qui nécessiterait un changement de la flotte de trottinettes, merci l’écologie de façade), iels échouent à répondre de leur responsabilité. En orientant leur politique selon les vouloirs d’entreprises privées et non vers le bien commun, nos élu·e·s continuent à bafouer nos démocraties.

Ne nous y trompons pas ; malgré leur vernis de green-washing, Dott et Tier ont créé des nouveaux besoins polluants.

Ne pas émettre de gaz à effet de serre lors de la conduite de trottinettes ne signifie pas avoir un bilan carbone positif. Employer des gens en intérim en leur faisant miroiter un CDI ne fait pas d’eux une entreprise sociale.

Une mine d'extraction du lithium

Voilà d’où vient le lithium nécessaire aux batteries des trottinettes. Une photo rarement vue sur les jolis sites web de Dott, Tier ou de toutes autres entreprises greenwashées.

Camille pour XR :

Ces entreprises de trottinettes en libre-service inventent des besoins, extraient des matières premières dans des conditions opaques à l’autre bout du monde et perpétuent la précarité de nombreux·se·s salarié·e·s en France. Ils sont un danger pour le présent et pour notre avenir.

Quand une simple interdiction de transports polluants et inutiles semblent impossible à acter par nos élu·e·s ; il est temps de résister collectivement.

En septembre, l’action sera rendue publique, faisable par tout le monde.**

Lyonnaises, lyonnais, multiplions notre force, soyons prêt·e·s. Faisons entendre notre colère et notre indignation.

Avec amour pour le Vivant et rage contre le système qui le détruit 💚 ✊


* Oui, nos actes polluent indirectement, nous le savons. Mais face à la complaisance politique, nous agissons pour arrêter au plus vite la réelle pollution : celle de fabriquer des engins inutiles qui remplacent seulement des usages moins polluants (marche, transport en commun, vélo).

** Pour participer, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous à notre liste mail. Liens à trouver sur la page dédiée XR Lyon.