En fin de semaine dernière, nous avons pris notre plus belle plume et nous avons adressé une lettre au maire d’Annecy, M. J-L Rigaut, ainsi qu’à un certain nombre d’autres personnalités siégeant au conseil municipal.

Nous leur avons adressé solennellement ces demandes simples :

  1. Prendre enfin conscience de la gravité de la situation dans laquelle nous nous trouvons, sur le plan climatique et de la biodiversité ;

  2. Assumer la responsabilité qui est la leur en déclarant officiellement l’état d’urgence climatique et environnemental sur Annecy ;

  3. Agir en conformité avec les deux points précédents en engageant, dès à présent, des actions d’ampleurs pour amorcer une baisse drastique des émissions de GES, réduire fortement la pollution de l’air et stopper l’effondrement de la biodiversité. La première de ces actions devra évidemment être la fin immédiate de tous les projets routiers climaticides et mortifères qui sont engagés et la mise en place d’une véritable politique de transports collectifs ambitieuse.

Ces actions devront également être soumises à un impératif de justice sociale afin que les efforts nécessaires ne pèsent pas en premier lieu sur les plus fragiles. À terme, cela nécessitera aussi une profonde restructuration de notre système politique afin de donner davantage de pouvoir aux citoyens, notamment à travers la mise en place d’assemblées citoyennes souveraines.

Nous, membres d’Extinction Rebellion Annecy, sommes fermement décidés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour changer le cap cataclysmique vers lequel nous nous dirigeons actuellement. Nous voulons encore croire que ceux qui nous gouvernent ne sont pas aussi irresponsables que ce que leurs actes laissent à penser. Cependant, nous nous tenons prêts à agir de manière directe et résolue (mais toujours dans la stricte non-violence) si nos demandes ne sont pas prises en compte. Quand nos « dirigeants » refusent d’agir pour assurer la protection et la sécurité des citoyens, ceux-ci ont, non-seulement le droit, mais surtout le devoir de se rebeller.

Nous refusons de regarder la catastrophe sans réagir. Nous agissons en paix, nos cœurs pleins d’un amour féroce pour ces terres et les vivants qui l’habitent. Nous agissons pour la vie !

Photos

Rejoignez-nous !