Cher·es ami·es,

Bienvenue dans cette septième lettre d’info.

Après l’intense “momentum” de la Rébellion Internationale d’octobre, les actions de rebelles, souvent en partenariat avec d’autres collectifs, ont repris dans toute la France dès le début du mois de novembre. Mais ce qui fait XR n’est pas seulement ses actions: c’est pourquoi nous avons décidé que chaque newsletter serait l’occasion d’éclairer tel ou tel aspect du fonctionnement interne du mouvement. Ce mois-ci, on présentera l’émergence et l’importance de l’écoféminisme au sein d’XR. Également, dans cette lettre d’infos, un zoom sur la grève de la faim menée par plus de cinq cents rebelles dans le monde entier.

SOMMAIRE

Actions de novembre
Pourquoi un groupe écoféministe au sein d’XR ?
XR dans le monde
À vos agendas
Nous avons besoin de vous

Actions de novembre

Action “Village englouti”, vendredi 1er novembre, Houlle (Pas-de-Calais).

« Ici, bientôt cimetière marin » ; « Ici, bientôt village englouti » ou encore « Fermer les yeux n’empêche pas d’avoir les pieds mouillés » : voici quelques-uns des messages que les habitant·es de Houlle (Pas-de-Calais) ont découverts sur le sol de leur ville. Ils sont l’œuvre du groupe local XR Audomarois, basé à Saint-Omer. L’emplacement de ces tags biodégradables a été choisi en fonction des courbes de niveau et des prévisions alarmantes du site américain Climate Central pour la région : d’ici 2100, 450 000 personnes risquent d’être touchées par la submersion de leur zone d’habitation dans le triangle Dunkerque-Calais-St-Omer, comme le montre cette carte produite par l’agence Climate Central

Les zones en rouge seraient soumises à des inondations annuelles d'ici 2050
Les zones en rouge seraient soumises à des inondations annuelles d’ici 2050

Une action qui a eu du retentissement dans la presse locale et auprès de la mairie, avec laquelle un dialogue a été engagé sur le changement climatique et la constitution d’assemblées citoyennes.

Les rebelles de Saint-Omer alertent les passant.e.s du danger que représente l'augmentation du niveau de la mer
Les rebelles de Saint-Omer alertent les passant.e.s du danger que représente l’augmentation du niveau de la mer
Crédit : XR France CC-BY-SA3.0

Lisez-en plus sur le site de France-3-Hauts-de-France

Besak Attack!, lundi 4 novembre, Besançon.

Une quarantaine de militant‧es ont bloqué les distributeurs de tickets à des arrêts de tramway entre 7 heures et 9 heures pour protester contre le prix des transports publics. En échange, les militant·es ont distribué de faux tickets aux voyageurs pour leur éviter de recevoir des contraventions, distribué des tracts aux passant‧es pour les inviter à contacter le Grand Besançon et réclamer “une réflexion approfondie sur le sujet de l’équilibre entre les mobilités”, et adressé une lettre ouverte aux élu‧es du Grand Besançon pour les interpeller directement. XR Besançon exige la gratuité des transports en commun pour minimiser la contribution au changement climatique et réduire la pollution.

Les militant.e.s d'XR Besançon se mobilisent pour la gratuité des transports
Les militant.e.s d’XR Besançon se mobilisent pour la gratuité des transports
Crédit : XR France CC-BY-SA3.0

Lisez-en plus sur le site de France-3-Bourgogne Franche-Comté

Maison des peuples, samedi 16 novembre, Paris.

Lors de la manifestation célébrant le premier anniversaire des Gilets jaunes, une Maison des peuples a été ouverte à Paris, rue de Bagnolet. Elle était le fruit de la collaboration entre une vingtaine de collectifs militants, dont XR Île-de-France. L’ancienne salle de concert La Flèche d’Or, transformée en une joyeuse Maison des peuples, a été évacuée illégalement après environ 24 heures avec un usage massif de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement.

Voici un extrait du communiqué publié quelques jours plus tard par le collectif de la Maison du peuple :

« Il s’agissait pour nous de construire un espace autonome et autogéré de convergence, indépendant des partis, et d’organiser nos luttes au sein d’un espace de solidarité et d’entraide (…) Dans cette atmosphère effervescente, une multitude de projets était déjà en construction : permanence d’aide juridique, cours de français et d’alphabétisation, repas solidaires, atelier de décolonisation. (…) Malgré sa brièveté, cette tentative d’ouverture d’une Maison des peuples a renforcé et acté notre volonté et notre détermination à continuer à s’unir dans la lutte et à détruire ensemble ce qui nous détruit. »

Un rebelle présent pendant l’occupation témoigne :

« L’anniversaire des gilets jaunes était pour moi un événement très fort et l’expérience de la maison DES peupleS a sûrement été celle qui m’a fait entrevoir le plus d’espoir. Des personnes de tous horizons étaient présentes, mais au final il nous était très difficile de savoir qui venait d’où, tant les gens exprimaient le désir de faire corps, de questionner nos différences pour créer ensemble. »

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article de Reporterre : « La Maison des peuples ouverte à Paris XXe a été évacuée par la police »

Avec de nombreux autres collectifs, les rebelles grenoblois fêtent le premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes et célèbrent l'union des luttes
Avec de nombreux autres collectifs, les rebelles grenoblois fêtent le premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes
Crédit : XR France CC-BY-SA3.0

Terres nourricières, samedi 23 et dimanche 24 novembre, Magny les Hameaux (78).

En partenariat avec d’autres associations, les rebelles du récent groupe local YES (Yvelines-Est-Sud) ont occupé une ferme de cinq hectares en exigeant sa remise en culture et sa préservation contre tout projet de bétonisation. Alors que la région manque de terres agricoles, la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, propriétaire, n’a jamais réagi à plusieurs propositions de reprises en agriculture bio. Après l’abandon d’Europacity, poursuivons la mobilisation contre l’artificialisation des terres agricoles !

Découvrez-en plus dans un article de Reporterre, « Extinction Rebellion a occupé une ferme abandonnée dans les Yvelines».

Block Friday, vendredi 29 novembre, France entière .

Extinction Rebellion est un mouvement décentralisé… mais aussi coordonné, quand il le faut ! A l’occasion du Black Friday, jour sacré de surconsommation, les rebelles ont organisé des actions à Rennes, Nantes, Rouen, Lyon, Fécamp, Amiens, Strasbourg, Besançon, Paris, Marseille, Tours, Bayonne, Saint-Etienne, Dinan, Clermond-Ferrant, Le Mans, Toulouse, Lille, Grenoble et Poitiers. Il s’agissait de sensibiliser les passant·es, de recouvrir les murs d’affiches, mais aussi de bloquer des magasins entiers : à Bordeaux et Rennes les rebelles ont provoqué la fermeture temporaire des Galeries Lafayette, tandis que le centre commercial des 4 temps à la Défense, en région parisienne, était investi. Amazon a aussi été ciblé, notamment près de Lyon où la répression a été brutale.

Blocage d'Amazon à St-Priest près de Lyon.
Blocage d’Amazon à St-Priest près de Lyon.
(Crédit : Juliette Treillet / XR France CC-BY-SA3.0)

On notera également qu’XR s’est associé à plusieurs autres collectifs pour agir : de nombreux évènements ont été coorganisés avec Youth for Climate, ANV COP21 et Attac.

Pour tout savoir sur cette journée d’action, n’hésitez pas à lire le direct de Reporterre.

Cette journée d’action a été largement relayée par les médias.

XR continue de grandir

Orléans, Vienne (près de Lyon), Bourgoin-Jallieux et dans l’Ouest-Lyonnais, de nouveaux groupes sont en création! Trouvez le groupe local le plus proche de chez vous et son adresse en consultant la carte qui se trouve sur le site d’Extinction Rebellion.

Pourquoi un groupe écoféministe dans XR?

Le cercle écoféminisme d’Extinction Rebellion prend de l’ampleur. Il s’inscrit dans le cadre de la montée actuelle du mouvement écoféministe en Europe et dans le monde. L’écoféminisme n’est pas une simple juxtaposition des luttes écologistes et féministes mais un combat politique contre l’oppression patriarcale capitaliste et l’écocide. Inventé en 1974 par Françoise d’Eaubonne dans Le Féminisme ou la mort, le terme d’écoféminisme est un néologisme français qui va mobiliser des milliers d’activistes dans le monde anglo-saxon et dans les pays du Sud comme l’Inde, le Nigeria, l’Argentine ou la Bolivie, et ce pendant plus de 40 ans.

En France, depuis quelques années, et surtout grâce aux marches pour le climat, l’écoféminisme réapparaît sur la scène publique et médiatique : face aux autres mobilisations mondiales, ce concept est perçu comme un outil politique utile et propre aux enjeux du XXIe siècle.

Au sein d’XR ont d’abord été lancés un groupe de recherche et un club de lecture autour de l’écoféminisme, ayant pour rôle de faire une recherche bibliographique et de recenser les sources audio sur l’écoféminisme (émissions de radio, etc…). Ensuite, un atelier écoféministe a été initié lors de la Rébellion internationale d’octobre. Les discussions portèrent sur la définition de l’écoféminisme, sur les masculinités présentes à la RIO, et sur la façon de prendre en compte les femmes au sein d’XR. Cet atelier était mixte, et a mis en évidence que les hommes prennent bien plus la parole que les femmes au cours d’une assemblée citoyenne. Parmi les solutions à ce problème, le cercle écoféministe compte : une sensibilisation générale des facilitateurs et peace-keepers (médiateurs) sur ce sujet ; une alternance femme/homme lors des prises de paroles ; voire la création d’assemblées en non-mixité choisie (entre femmes, ou sans hommes cis).

Enfin, une cellule d’écoute a été créée pour les femmes, ou toute personne se sentant discriminée au sein du mouvement XR (du fait de sexisme, racisme, LGBTQIAphobies, etc).

Samedi 23 novembre avait lieu la marche Nous Toutes contre les violences sexistes et sexuelles, qui a rassemblé, selon les organisatrices, 150 000 personnes dans toute la France. A cette occasion, le cercle écoféministe a co-signé la tribune, parue dans Médiapart, Féminicides, écocide, nos corps ne sont pas des terres de conquête ! qui affirme “l’existence d’un continuum puissant entre les violences faites aux femmes et celles infligées à la nature”. Au cours de cette marche, XR a défilé au sein du cortège écoféministe, réunissant l’autrice de cette tribune, XR, Alternatiba, La Base, le collectif écoféministe Les Décrocheuses, et Les Jeunes écolos.

Nous préparons plusieurs événements pour donner de la visibilité aux réflexions portées par les écoféministes. À venir, les projections de documentaires comme Solutions locales pour un désordre global, de Coline Serreau, et Ni Les Femmes, ni la terre (sur l’écoféminisme en Amérique latine). Surveillez notre agenda !

Si vous vous intéressez à ces problématiques, que vous soyez homme ou femme, n’hésitez pas à rejoindre le cercle écoféministe !

XR international

Grèves de la faim XR : « Utiliser son corps comme alarme » (Dr Larch Maxey, porte-parole)

Depuis lundi 18 novembre, dans 28 pays différents, plus de 500 militant‧es XR, dont la moité environ au Royaume-Uni, ont pris part à une grève mondiale de la faim pour interpeler les gouvernements et rappeler nos revendications.

Iels se déclarent en solidarité avec les millions de personnes qui souffrent de la faim au quotidien, et cherchent à mettre en lumière notre vulnérabilité en cas d’effondrement – car la famine pourrait d’ici peu de temps toucher bien plus de personnes qu’aujourd’hui.

Une rebelle en grève de la faim, Bruxelles
Une rebelle en grève de la faim, Bruxelles

Témoignage d’Eric (gréviste de Baltimore) :

« La colère m’a quitté et tout ce qu’il me reste est la tristesse. Contrairement à ce que j’imaginais, la faim ne m’a pas quitté. Elle ronge mon estomac jour et nuit, c’est une douleur sans répit. Cependant, ma faim de changement me pousse en avant. Ma souffrance n’est rien en comparaison de ce qui est déjà en cours, et n’existe même pas comparée à ce que l’avenir nous réserve. Mes magnifiques neveux et nièces devront se démener pour survivre et se demanderont comment on en est arrivés là. »

Quelques résultats notables : en Suède, le ministère de l’environnement a accepté de recevoir les grévistes, qui venaient de passer un week-end glacial devant le Parlement, et aux Pays-Bas, plusieurs membres du Parlement sont allés à la rencontre des rebelles. Au Royaume-Uni, les grévistes se sont installés devant les QG de partis politiques, et plusieurs leaders sont également allés à leur rencontre en les assurant de leur soutien.

La deuxième phase de la grève a été officiellement annoncée par XR UK : à partir du 7 décembre, les grévistes et tous ceux qui les soutiennent iront occuper pacifiquement les bureaux des partis politiques locaux pour demander leur soutien aux revendications.

[D’après Newsletter 32: “Yet My Hunger for Change Propels Me”. November 27, 2019 by Extinction Rebellion ]

Pour en savoir plus (en anglais), rendez-vous sur la page “news” du tout nouveau site.

Développement du site global

L’équipe des développeurs.euses et celles du support international (IST) travaillent ensemble depuis plusieurs semaines pour le site international https://rebellion.global.

Lancé fin août, il s’est étoffé depuis, et vous pouvez y retrouver :

  • la liste à jour des groupes locaux partout dans le monde,
  • des évènements partout dans le monde, récoltés via les réseaux sociaux,
  • les actions internationales,
  • des traductions des vidéos et textes principaux d’XR,
  • une panoplie d’outils et de références graphiques XR.

La carte interactive des branches d'Extinction Rebellion dans le monde
La carte interactive des branches d’Extinction Rebellion dans le monde https://rebellion.global/fr/branches/
Crédit : XR France CC-BY-SA3.0

À vos agendas

Permanence XR, Paris, tous les dimanches de 14h à 18h

Des rebelles tiennent une permanence dans un squat d’artistes parisien, le Jardin Denfert : 61 boulevard Saint-Jacques, 14e (Métro Saint-Jacques), salle au fond de l’allée extérieure qui borde le jardin.

Venez nous y retrouver, échanger et découvrir le mouvement !

Actions autour de la COP 25, du 2 au 13 décembre, Madrid, Espagne.

Initialement prévue au Chili, la COP 25 a dû être déplacée à Madrid en raison des importantes manifestations chiliennes. C’est là que les décideurs des grands pays et les principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre vont se réunir pour discuter et préparer les détails de concrétisation des Accords de Paris sur le climat signés en 2015 durant la COP21. Comme chaque année, la COP risque d’être une énième manière pour nos dirigeant de faire de l’écologie de façade : les COP précédentes étaient extrêmement décevantes et ne permettaient absolument pas d’endiguer le réchauffement climatique et la sixième extinction de masse.

C’est l’occasion pour Extinction Rebellion de se mobiliser : XR Madrid organise une action de convergence internationale, à laquelle tou.tes les rebelles du monde sont invité.es à participer. Il est prévu d’agir de manière à la fois décentralisée et synchronisée.

L’appel d’XR Madrid est sur Youtube. Pour plus d’informations sur les actions prévues, vous pouvez suivre la page FaceBook d’XR France.

Soutien à la grève contre la réforme des retraites, jeudi 5 décembre, France entière.

De nombreux membres d’XR ont décidé de rejoindre la grève du 5 décembre ainsi que les manifestations qui auront lieu le même jour. Iels expliquent pourquoi :

« Extinction Rebellion est un mouvement de désobéissance civile. A ce titre, nous apportons tout notre soutien à la grève du 5 décembre. La grève illimitée est en effet l’un des moyens d’action les plus efficaces pour ralentir notre économie et nous donner l’opportunité de sortir la tête de cet impératif productiviste. La réforme des retraites est une réforme mortifère amenant à plus de précarité et moins de solidarité nationale, le tout dans le cadre d’une politique générale qui a pour unique préoccupation l’exploitation des travailleurs, la surproduction et la protection des plus riches.

Nous nous opposons à l’exploitation et au pillage, tant de notre environnement que des êtres humains, dont ce système est responsable et dont les plus précaires d’entre nous sont les premières victimes. Nous rappelons que les revendications et principes de XR rejoignent celles de cette mobilisation générale du 5/12 sur le besoin urgent de renforcer une solidarité aussi bien intergénérationnelle qu’intragénérationnelle.

Le 5, nous serons en grève et nous irons dans la rue. Nous appelons toutes les personnes qui sont préoccupées par les inégalités sociales et écologiques, à venir défendre nos retraites et affirmer leur opposition à la politique du gouvernement ce 5 décembre. Protéger le vivant, c’est aussi protéger la vie des travailleurs et travailleuses du monde entier. »

Neptune 46, samedi 14 décembre, région parisienne

Action perturbatrice, lors de l’inauguration cynique d’un lieu public qui pollue massivement et détruit la vie sur terre tout en sensibilisant les visiteurs à la réalité de ce lieu dont nous sommes tous victimes.

Événement FB : https://www.facebook.com/events/502707630337095/

Pour vous inscrire, remplissez le formulaire : https://framaforms.org/neptune-46-1574620631

****

Conférence « Face à l’extinction », mercredi 11 décembre, Le Pré-Saint-Gervais (93).

L’effondrement de la biodiversité et le dérèglement climatique sont tels que la survie même de l’humanité est en jeu. Cette conférence aborde dans un premier temps ces sujets avec lucidité, avant de voir ce qu’Extinction Rebellion propose pour empêcher cette tragédie annoncée par les scientifiques. À la suite de cette présentation, un débat sera proposé aux participants. Pour l’adresse et l’inscription, c’est par ici !

Nous avons besoin de vous

Quelques idées pour nous soutenir :

  • Faites un don, ponctuel ou régulier, sur notre plateforme sécurisée Hello Asso
  • Suivez nos comptes Mastodon, Diaspora, Twitter, ainsi que nos chaînes vidéo Peertube et Youtube.
  • Parlez de nous autour de vous, et diffusez cette lettre d’info à vos proches.

À très bientôt,

Avec amour et rage,

Extinction Rebellion France

Ils ont essayé de nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions des graines.” Proverbe mexicain