Die-In de masse international et décentralisé dans les groupes locaux d’Extinction Rebellion.

Pour participer :


La destruction de la biosphère et le changement climatique nous conduit à la plus grande catastrophe de l’humanité. Notre écosystème est menacé d’effondrement, ce qui entraînera non seulement l’extinction massive d’innombrables espèces animales et végétales, la perte de fertilité des sols, des conditions climatiques extrêmes avec tout leur cortège de conséquences, mais aussi des crises sociales majeures. Les efforts individuels que nous faisons tous les jours ne suffisent manifestement pas.

Nous avons besoin que nos gouvernements prennent leurs responsabilités au sérieux afin de protéger tous ceux qui vivent sur cette planète.

Nous avons donc décidé d’entrer en rébellion pour exiger la transparence du gouvernement sur l’effondrement en cours et l’application de vraies mesures.

Depuis l’automne dernier, des groupes du monde entier organisent des actes de rébellion non-violents pour attirer l’attention sur l’urgence et la gravité de la situation et pour lutter contre l’inaction politique.

Rejoignez la rébellion pour le vivant !

Le 27 avril, à l’heure symbolique de 12h05, des rebelles d’Europe, d’Amérique, d’Océanie se joindront pour la première fois à un die-in international décentralisé dans différentes villes. Le die-in est une forme de résistance non-violente. Les participants seront allongés sur le sol en public “comme s’ils étaient morts”, afin de symboliser la disparition des espèces végétales et animales, dont l’homme. Ensuite, nous nous lèverons ensemble et célèbrerons la vie… et la rébellion !