Assemblage de visuels issus de ©Arte, Amnesty International, Bastamag, Reporterre & Libération

Cet article a été rédigé dans le cadre de notre campagne “Démocratie Sans Filtre” qui part du constat que le fonctionnement actuel de notre démocratie ne répond pas aux enjeux cruciaux que sont la justice sociale et notre survie (climat & biodiversité). Le but est ici de présenter un tour d’horizon d’articles et de sources qui pointent la notion d’effondrement démocratique à l’œuvre depuis plusieurs années.


Effondrement démocratique, un petit état des lieux… non exhaustif

À l’effondrement de la biodiversité vient se superposer l’effondrement démocratique, ou du moins celui des démocraties représentatives et de leurs dérives vers ce que les “observateurs” appellent un populisme voire un autoritarisme.


De par le monde, les droits fondamentaux des populations sont plus que malmenés comme en atteste le Institute for Democracy and Electoral Assistance dans son outil comparatif des “indices de démocratie” (carte du monde des indices démocratiques).

Et si il est facile de pointer du doigt les dérives autoritaires des Trump, Bolsonaro ou Orbàn, il serait bienvenu de se pencher un peu sur le cas de la France.

👉 Depuis le début du quinquennat, nous avons eu droit à :

👉 Rajoutons à cette liste les projets retoqués par le conseil constitutionnel comme :

Tout en sachant que ce conseil constitutionnel, garde fou de la cinquième République, est lui aussi malmené, notamment par la présidente LREM de la commission des Lois de l’assemblée nationale (Le Figaro, 21/11/20).

👉 Au-delà du simple cadre législatif pouvant paraitre obscur, plusieurs organismes et institutions ont aussi alerté sur la dérive française :

Avec cet ensemble des signaux alarmants, il se dégage un message de plus en plus clair :\ 👉 Notre régime politique français avance à bon train sur la voie de l’autoritarisme.


🌱 Quant aux mesures climatiques / écologiques, nous avons eu la mise en place d’une Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) qui a surtout donné lieu à une nouvelle preuve de l’influence des lobby dans nos processus démocratiques (Bastamag, 08/02/21), ainsi qu’à la farouche défense du système face à des procédé plus démocratique comme la CCC (Télérama,25/06/20 ; Bastamag, 18/02/21 ).

Tout cela alors que nous attendons toujours les orientations radicales dont nous aurions tou-te-s besoin pour être à la hauteur face aux enjeux des crises écologiques en cours 😔

L”érosion” des démocraties et les crises écologiques ne sont pas forcément directement liées, il n’en reste pas moins que sur ces deux tableaux nous sommes sur une pente glissante 😬


Pour Extinction Rebellion qui remet en question ce système toxique et revendique la tenue d’assemblées citoyennes et d’une démocratie plus vigoureuse et inclusive, il apparait évident de lier l’écologie et la démocratie. Sans filtre !