Extinction Rebellion lance une campagne nationale contre la loi “Climat et Résilience” et appelle les citoyen·nes à interpeler leurs élu·es, en lien avec la campagne pour une vraie loi climat. 

J’interpelle mon élu.e

Réduire les émissions de gaz à effet de serre : un objectif mondial

Alors que l’humanité est face à l’urgence du changement climatique dont la crise sanitaire actuelle est une des manifestations, aucune mesure significative n’a été prise en faveur du climat depuis les Accords de Paris signés par 195 pays en 2015 lors de la COP 21. Ces accords visaient de contenir d’ici à 2100 le réchauffement climatique « nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C » ( Adoption de l’Accord de Paris, article 2, p. 24. (Source))

Alors que la Commission Européenne préconise une réduction de 55% des émissions de Gaz à Effets de Serre (GES) d’ici 2030 ( Site de la Commission Européenne (Source)) , la France n’a encore pris aucune décision qui permette de réduire considérablement les GES. 

La Convention Citoyenne pour le Climat : une promesse écologique et démocratique

Grâce à des mouvements sociaux sans précédent en France, la Convention Citoyenne pour le Climat a été créée pour accélérer la lutte contre le changement climatique.

Elle avait pour but de « définir les mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990 ». ( Site internet de la Convention Citoyenne pour le Climat (Source))

Une expérience de démocratie directe qui correspondait à notre 4e revendication : “La création d’une assemblée citoyenne chargée de décider des mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs et garante d’une transition juste et équitable.” 

150 citoyen.nes ont été tiré.es au sort, représentant la diversité de la population française. Les membres se sont réunis pendant 7 sessions, soit 21 jours entre les mois d’octobre 2019 et de juin 2020. Ils se sont informé, ont débattu et ont préparé un projet de loi. En seulement 9 mois, les 150 ont été capables de faire émerger des mesures bien plus ambitieuses que celles proposées par nos élu.e.s depuis 40 ans.

Leurs 149 propositions nous permettaient d’atteindre une baisse d’au moins 40% des émissions de GES d’ici 2030. Preuve que les assemblées citoyennes sont plus efficaces que nos gouvernements qui se sont succédés ces dernières années, aveuglés par une logique de croissance et de court terme et incapables de s’occuper sérieusement de ces questions. 

Le Président de la République a annoncé 

Ce qui sortira de cette Convention, je m’y engage, sera soumis sans filtre soit au vote du Parlement, soit à référendum, soit à application réglementaire directe

Un projet de loi climat qui vide de sa substance les propositions de la CCC

Le projet de « Loi Climat et Résilience », discuté à l’Assemblée Nationale à partir du 29 mars 2021, est très loin de l’ambition requise pour répondre à l’urgence écologique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique et le Conseil économique, social et environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises. ( Appel avec d’autres organisations pour une vraie loi climat. (Source))

Toutes les propositions ont été amoindries sous la pression des lobbys. Les principaux secteurs industriels concernés – automobile, aérien, agrochimie, publicité – ont mobilisé tous les leviers d’influence à leur disposition, en public et dans l’ombre, soutenus par une large coalition de conservatismes et d’intérêts établis. Seulement 13 propositions ont été proposées telles quelles, toutes les autres ont été soit amoindries, soit abandonnées. La loi Climat, telle que discutée actuellement, ne permettrait de réduire les émissions de GES que de 15% d’ici 2030 !

Ce projet de loi est un mensonge de l’Etat et un piétinement de la démocratie. Le gouvernement se rend complice dans la destruction du vivant, il menace gravement la sécurité de la population par une politique mortifère au service des intérêts privés.

Extinction Rebellion lance une campagne contre cette pseudo loi climat

Nous appelons les député·es à refuser de voter cette pseudo loi Climat, à dénoncer cette parodie démocratique et à proposer un référendum d’initiative partagé en se basant sur les 149 propositions originelles de la CCC !

J’interpelle mon élu·e

Nous appelons tous les groupes locaux de France à s’emparer du sujet et à coordonner des actions partout en France. 

Les clés de notre avenir sont entre leurs mains. Rebellons-nous.  

Vous souhaitez en savoir plus ?

Notes :